Apr 15, 2021

Sur le port de Concarneau, Entrepose échafaude des chantiers hors normes

Categories:

Le second des trois OPV argentins est sur les rails et le plan de charge de la construction navale s’accélère à Concarneau. Une activité croissante qui mobilise des spécialistes dans tous les métiers. L’entreprise Entrepose Échafaudages, membre de l’IPC est l’une d’entre elles. Elle réalise pour le compte de Piriou, un chantier d’ampleur avec l’échafaudage de l’impressionnant navire de 87 m de long et 14 m de large.

Zoom sur l’agence finistérienne

Entrepose Échafaudages Quimper, ouverte en 1971 fait partie du réseau des 16 agences françaises du groupe qui dispose aussi de 2 usines de fabrication. Entrepose s’exporte aussi dans le monde comme au Brésil, en Angleterre ou en Algérie. L’agence de Quimper est spécialisée dans les secteurs industriels et plus spécifiquement dans l’industrie navale qui représente plus de 25% de son chiffre d’affaires. À l’occasion du montage de l’échafaudage de l’OPV 87, Stéphane Radenac, chef d’agence s’est exprimé sur la position de l’entreprise, « aujourd’hui leader dans le domaine de l’échafaudage.  Un savoir-faire made in France unique dont on ne soupçonne pas toujours l’existence ».

Le chantier de Concarneau en chiffres

Pour mesurer la dimension d’un tel chantier, Stéphane Radenac nous donne des chiffres impressionnants :
15 kilomètres
 : c’est la longueur de tubes nécessaires pour le montage de la structure ; soit plus de 150 OPV du genre mis bout à bout. L’échafaudage mesure 97 mètres de long hors tout, 18 mètres de large, sans les contreforts lestés et a une hauteur de 12 mètres. La structure compte 80 mètres d’escaliers bout à bout, 1 000m2 de plancher et plus de 4 000 m2 de filet. Le record de l’agence de Quimper est un chantier de 380 tonnes (c’est généralement ainsi que se mesure le volume d’un échafaudage) ; il s’agit du Pont de Recouvrance.  Celui de l’OPV 87 est à 90 tonnes.

Le montage a nécessité 1 mois de travail avec l’intervention de 8 personnes au plus fort de l’action et 3 en continuité.

Navire rentré – crédit photo Entrepose Échafaudages

Des contraintes propres à l’industrie navale

Dans ce secteur, la rapidité d’exécution est primordiale. Cela ne doit pas se faire au détriment de la précision. Aux talents des monteurs, s’ajoutent ceux des géomètres. « On a construit l’échafaudage en U dans le vide, sans support et sans repère visuel du navire. Au final, il n’y a que 10 à 20 cm de battement autour du navire. On travaille parfois au millimètre près. C’est un travail d’une très grande précision. »

Montage en U – crédit Entrepose Echafaudages

L’ouvrage doit être parfaitement stable avec un minimum d’appui sur le navire pour éviter les retouches de peinture. « Il s’agit de trouver un mixte entre auto-stabilité, bridage et lestage. On ne peut pas s’ancrer, comme on le ferait sur un bâtiment. Dans la navale, on utilise parfois le bateau comme lest en soudant des brides sur les bordés pour y fixer l’échafaudage avec une structure stable et légère. Pour ce chantier seules quelques bridages en partie haute de la structure ont été nécessaires, » détaille le directeur d’agence.

Étrave sous cocon – crédit Entrepose Échafaudages

« L’autre complexité du chantier, ajoute-t-il, a consisté à réaliser un plafond pour les plages avant et arrière en épousant les formes du navire. Pour cela, nous avons utilisé un filet spécifique semblable à un tissu pour que les peintres puissent décaper et peindre sans projection. Ce filet permet d’arrêter les projections tout en assurant une bonne ventilation et en limitant la prise au vent. Plus qu’un filet anti-projection classique, cette toile de 130 g au m2 empêche de passer environ 80% de l’air contre 20 % pour un filet classique (de type filet à fraises de 50 g au m2). »

Navire sous cocon – crédit Entrepose Échafaudages

Un savoir-faire unique

« C’est parce qu’on sait faire ce genre de chantier dans les règles de l’art que nos clients se tournent vers nous, » se félicite-t-il.  « Entrepose est dans la navale depuis toujours. À l’agence on se plait à comparer les bateaux aux monuments historiques, car selon nos techniciens, il n’y a jamais rien de droit ! Notre savoir-faire est d’ailleurs similaire et s’appuie aussi sur notre expérience des décapages et rénovations des monuments historiques, que nous avons adaptée à l’industrie navale et vice versa. Entrepose Échafaudages réalise des installations sur mesure avec du matériel adapté. Nous sommes présents sur tous les chantiers de construction, de réparation et de démantèlement des navires : frégates, sous-marins ou plus petites unités avec nos agences réparties sur tout le littoral. L’activité navale qui va croissante à Concarneau cela signifie des marchés à long terme pour nous et l’assurance de continuer à travailler avec des professionnels rodés, formés aux installations propres aux navires. J’ai repris l’agence de Quimper il y a 15 ans et mon prédécesseur travaillait déjà avec PIRIOU et les entreprises locales.  Nous avons construit un véritable partenariat entre acteurs de proximité. »

Un métier où la sécurité est une priorité

« La sécurité, c’est l’essence même de notre métier. Il implique la mise en sécurité de nos compagnons et des utilisateurs de nos matériels. En tant que fabricant d’échafaudage, nous sommes une tête de file dans le métier que nous considérons dans sa globalité : fabrication, études, formation, développement de la performance « made in France ».

« Depuis 2004, les contraintes réglementaires sont directement liées au processus de livraison de nos chantiers. Un process que nous avons toujours intégré, allant bien au-delà de la réglementation. Un « monteur » doit toujours être au top. Si certaines qualifications, une fois obtenues sont valables à vie, nous considérons qu’il faut au moins 4 ans d’expérience pour connaître le métier. Un savoir-faire qui se transmet de génération en génération et à travers les stages que nous organisons en interne.  Une façon de maintenir à niveau les monteurs, chefs d’équipes et de chantiers sur les normes de sécurité, les techniques… cela permet d’échanger les savoirs et compétences entre les différentes activités et expertises des sociétés du groupe »

« Par ailleurs, explique-t-il, nous disposons de notre propre « école SCAFF » agréée par le Syndicat Français de l’échafaudage, interne à Entrepose pour former nos personnels, nos futures recrues et aussi nos partenaires et nos clients : vérification, réception, etc. »

Un processus qualité et sécurité

« La plupart du temps, nous montons les échafaudages. Ensuite, la réception de l’échafaudage est faite selon les plans réalisés par notre bureau d’études et on s’assure de sa conformité selon les règles de l’art et de sécurité. Ensuite, après réception, nous vérifions l’adéquation avec le besoin du client et enfin nous établissons un PV de vérification qui engendre un transfert de responsabilité de l’échafaudage ».

« Nous souhaitons à la fois faire progresser le métier et protéger les utilisateurs. Nous sommes engagés dans une démarche qualité et l’entreprise est certifiée ISO 9001. Nous développons nos outils en interne, notamment en matière de plans avec notre logiciel NOEMI plus, par exemple. Cela nous donne des informations précieuses pour le processus d’un projet : monter, transporter, démonter, vérifier, trier, éliminer et gérer les stocks. D’autres logiciels permettent de dessiner en 2D et 3D les échafaudages ».

Qu’il s’agisse des échafaudeurs, des monteurs, des chefs d’équipes, nous exerçons un métier passionnant avec des compétences rares pour lesquelles nous sommes toujours à la recherche de nouveaux talents que nous formons et accompagnons. Nous recherchons aussi de manière urgente un assistant commercial H/F expérimenté pour l’agence de Quimper. Un poste ouvert aussi aux femmes qui ont toute leur place dans cet univers, » conclue Stéphane Radenac.