Feb 24, 2021

JFA présente le Long Island Power 78’ – 4Ever

Categories:

L’ entreprise JFA débute l’année 2021 avec la livraison du Long Island Power 78’. 4Ever, le 1er catamaran à moteur de la gamme Long Island, va quitter son port d’attache. Son programme : La Méditerranée puis une traversée vers les Antilles avant de rejoindre le Pacifique, destination tant rêvée par ses propriétaires.

La coque aluminium et les superstructures en composite ont été pensées pour voyager à travers les mers et les océans. Ce yacht à déplacement rapide évolue à une vitesse de croisière de 12 nœuds, avec une vitesse maximale de 18 nœuds.

Aussi confortable en navigation côtière qu’en navigation hauturière, 4Ever affiche une autonomie transatlantique de 3 400 milles nautiques à 8 nœuds.

L’architecture de ce bateau permet de rejoindre de nombreuses destinations lointaines, tout comme les deux catamarans à voile de la gamme Long Island, Windquest et NDS Evolution l’ont prouvé. Ils ont navigué dans des endroits tels que l’Antarctique, la côte Ouest des Etats-Unis, l’Océan Pacifique, la Mer Baltique ou encore les côtes du Moyen Orient …

Naviguer sur un Long Island Power est une expérience à part entière.  

Au-delà d’une vue ininterrompue sur la mer, le catamaran présente une stabilité naturelle, aussi bien en mer qu’au mouillage, permettant de vivre confortablement et sereinement à bord. La surface supplémentaire qu’offre le pont complète les espaces de vie. Le pont avant du Long Island Power 78’ offre un espace lounge ainsi qu’un bassin d’eau de mer, permettant une baignade sécurisée. Innovant et relaxant, il est directement connecté au salon du carré, créant une continuité entre l’intérieur et l’extérieur du navire. Cette combinaison apporte une circulation fluide à bord. Les nombreux espaces peuvent être appréciés de différentes façons, proposant des moments de détente paisible ou des moments en famille ou entre amis.

Le cockpit arrière est divisé en deux espaces : d’un côté un salon, de l’autre une table pour 8 personnes et de chaque côté des bains de soleil. Une longue banquette sépare le cockpit de la plateforme hydraulique. Il peut être complétement protégé des conditions météorologiques, créant ainsi un espace intérieur supplémentaire. La plateforme hydraulique peut supporter une annexe de 15 pieds, et permettre un accès supplémentaire à la mer dans sa position la plus basse, devenant ainsi une plage de bain pour prendre le soleil ou plonger. La jupe arrière bâbord est équipée d’une passerelle hydraulique permettant de rejoindre la terre ferme.

D’autre part, le faible tirant d’eau rend possible des mouillages dans des lieux spectaculaires, et parfois reculés.

Pour la version Power, le pont supérieur a été repensé avec une timonerie fermée et un pont portugais, déclinant ainsi un espace novateur pour un bateau de ce type et de cette taille. Cet espace dédié à la navigation, avec un coin bureau et une banquette, prodigue calme et relaxation, et offre une vue à 360°.

Un bar extérieur intégré dans la superstructure arrière de la timonerie complète le salon du pont supérieur.

Cette timonerie est agréable à vivre, aussi bien pour le capitaine que pour les passagers.

Les espaces intérieurs volumineux sont inondés de lumière naturelle, et l’on ressent immédiatement le sentiment d’être chez-soi.

Les bois sélectionnés (chêne et noyer) sont riches, chaleureux, et participent à l’atmosphère sereine et accueillante. Avec ses 132 mètres carrés habitables, ce bateau a beaucoup à offrir.

Le carré est composé d’une cuisine, d’un salon, d’une salle à manger et d’un bureau. La présence d’un îlot central en granit répartit les espaces.

Afin de préserver la vue panoramique, le salon est légèrement surélevé.

Dans la coque bâbord, la magnifique suite propriétaire d’une vingtaine de mètres carrés dont le lit fait face à la mer, est impressionnante de lumière. Cette vue imprenable grâce aux larges hublots crée un sentiment de communion avec la nature.

La salle de bain ouverte sur la cabine par une porte entièrement coulissante, bénéficie de la lumière extérieure par un hublot dissimulé derrière les miroirs, eux-aussi coulissants.

Dans la même coque se trouve une cabine invités, pensée comme une cabine enfants, avec deux lits simples pouvant être transformés en un lit double.

Dans la coque tribord, trois autres cabines : 1 cabine VIP, 2 cabines invités : une avec un lit double, l’autre avec des lits superposés (le plus bas pouvant également être transformé en un lit double) et une table. Cette cabine peut également devenir une cabine équipage.

A bord de 4Ever, l’association des aménagements entièrement dessinés et réalisés sur-mesure par JFA Yachts et la présence de mobilier de marques (Valdenassi, Tribu, Moroso, Poltrona Frau, Cassina, Berto Salotti) rend ce 1er Long Island Power particulièrement personnel et attachant.

Ce Long Island Power offre des possibilités illimitées…

Principales caractéristiques du Long Island 78’ Power:

Longueur totale: 23.72 m –
Longueur de flottaison: 23.06 m –
Largeur: 11.17 m – Tirant d’eau: 1.24 m –
Déplacement: 54 T lège 
Construction : Coques Aluminium, Pont cloisons et superstructure en composite
Moteurs : 2x 500 Cv Cummins – Groupes : 2x 17.5 kW Onan
Vitesse de croisière : 12 nœuds – Vitesse maximale: 18 nœuds (demi-charge)

Architecte naval: Marc Lombard Yacht Design Group – Designer intérieur: Darnet Design

Le chalutier Papy Chichi mis à l’eau à Douarnenez

Categories:

Sister ship du chalutier Les Chignolles livré en octobre 2020, le Papy Chichi a été mis à l’eau ce lundi 22 janvier 2021 à Douarnenez, en présence des armateurs. Construit par le chantier naval Gléhen et conçu par COPREXMA, ce second navire est l’aboutissement du projet du nouvel armement de Saint-Gilles Croix de Vie, La Belle Alliance, pour valoriser la sardine girase.

Avec ce second navire, l’armement La Belle Alliance, qui associe le conserveur Philippe Gendreau, le pêcheur Jérémy Chagnolleau et des mareyeurs vendéens, concrétise pleinement son projet de préserver la pêche et les emplois locaux en sécurisant des apports indispensables à tous, pêcheurs, criée, mareyeurs et conserveurs. « C’est une fierté pour Coprexma et pour le chantier de contribuer à une démarche qui vise à pérenniser cette filière sardinière traditionnelle de Vendée.  Nous sommes émus et heureux de partager cet instant avec l’armateur, en particulier avec Jeremy qui a choisi de donner son nom au navire, en mémoire de son père tristement disparu voilà bientôt deux ans, » a déclaré Jean-François Ansquer, président de Coprexma.

Comme son jumeau Les Chignolles, Papy Chichi a été conçu pour assurer une pêche de qualité de sardines et anchois : Confort de travail, amélioration du triage et de la conservation à bord, avec des cuves tampon d’eau réfrigérée et un stockage en conteneur, débarque rapide. Le navire permet à l’armement de garantir l’approvisionnement régulier et le niveau de qualité exigés par la conserverie. Dès la mi-mars, Papy Chichi rejoindra son port d’attache Aux Sables d’Olonne en Vendée pour effectuer ses premières marées. La paire ainsi constituée pourra pratiquer la pêche en bœufs dans le golfe de Gascogne.

Caractéristiques du navire :

Chantier : Chantier naval Gléhen
Coque : acier
Longueur HT : 14,38m
Longuer PP : 13 m
Largeur : 7 m
Creux/quille : 3,25m
Cuve gasoil :  12 m3
Eau douce : 2,83 m3
Volume net de cale : 50 m3
Volume cuve réceptrice arrière : 6 m3
Volume cuve EDM cale : 4 m3
Puissance : 330 kW
2navigation 2èmecatégorie
Equipage : 5
Jauge : 50 TJB

Barillec Marine crée une réplique hyperréaliste de salle des machines pour propulser les élèves de l’ENSM

Categories:

Tournée vers l’avenir, BARILLEC Marine s’attache à accompagner la future génération de marins en concevant une réplique hyperréaliste d’une salle des machines. Véritable concentré des technologies déployées par l’entreprise, l’ensemble simulateur de propulsion et banc de couplage de groupes électrogènes est destiné à former les futurs chefs mécaniciens à l’excellence maritime. 

Dans le cadre de ses investissements pour améliorer sa performance et la qualité de la formation des marins, l’ENSM, Ecole Nationale Supérieure Maritime a retenu l’offre proposée par BARILLEC Marine dans le cadre de sa consultation lancée en 2019 visant à réaliser « un simulateur de propulsion et un banc de couplage de groupes électrogènes », véritable « jumeau numérique » pour la formation des apprenants de son site de Saint-Malo. La demande de l’ENSM portait sur un produit industriel qui soit au plus près de la réalité du métier afin de former les futurs navigants avec les outils qu’ils utiliseront au quotidien dans l’exercice de leur profession. Les produits du marché destiné à la formation, s’ils répondent à des besoins pédagogiques n’ont pas ce réalisme.

Plus vrai que nature

BARILLEC Marine a proposé de « miniaturiser » une installation existante avec toutes ses fonctionnalités. L’entreprise a travaillé sur trois composantes pour un outil complet et réaliste :

  • Un tableau principal d’une installation diesel-électrique et ses deux groupes électrogènes (simulateurs)
  • Un PMS « Power Management System » et sa supervision, pour la gestion de l’énergie à bord et les interfaces associées, intégrant les sous-systèmes (gros consommateurs : propulsion, froid/climatisation)
  • Un simulateur de propulsion électrique.

Cet ensemble représente un concentré du savoir-faire de BARILLEC Marine qui, rappelons-le, a développé ses premiers systèmes de propulsion diesel-électrique il y a plus de 20 ans.

Miniaturisation 

Concrètement, le système est en tous points identique à une installation d’une puissance type de production de 3 000 kVA qui a été ramenée à environnement 20 kVA. Il s’agit d’une puissance adaptée à tous types de navires marchands. Le système propulsif de référence, d’une puissance de 2 000 kW a lui été ramené à environ 6 kW. C’est cet abaissement des puissances de produits industriels habituellement utilisés à bord et conçus par des fabricants de renom – depuis les systèmes de propulsion et de production à la gestion de l’énergie – qui représentait un véritable défi.

Un enjeu pour aujourd’hui et pour demain

Pari réussi pour BARILLEC Marine qui est très fière d’accompagner l’engagement des enseignants de l’ENSM et la jeune génération dans le déploiement de technologies d’avenir. Les étudiants de l’ENSM sont les navigants et futurs chefs mécaniciens qui demain seront aussi les clients-utilisateurs des technologies et des produits développés et intégrés par BARILLEC Marine.

L’utilisation de ce système permettra aux apprenants d’acquérir les compétences en électrotechnique et automatismes indispensables à la conduite des machines des navires de nouvelle génération :  synchro-couplage (fonctionnement en parallèle des groupes électrogènes) ; conduite économe des machines et du navire ( au travers des outils de gestion de l’énergie « Power Management System » ) ; propulsion électrique ; supervision de l’ensemble des systèmes ; systèmes de sécurité et tous les automatismes associés…

La conception et la fourniture de l’équipement sont assortis d’une prestation de services. Les ingénieurs de BARILLEC Marine vont aussi former les enseignants à la conduite et à la surveillance de cette réplique hyperréaliste de salle des machines.  Cette nouvelle acquisition combinant un outil de pointe et le savoir-faire pour l’utiliser confère à l’ENSM un atout de plus pour propulser ses formations machine vers l’excellence maritime.