nos actus

vedettes de paris

Barillec Marine va équiper les bateaux de croisière fluviale des Vedettes de Paris en moteur à propulsion 100% électrique, un dispositif inédit par son ampleur et les technologies employées

Categories:

Barillec Marine va équiper les bateaux de croisière fluviale des Vedettes de Paris en moteur à propulsion 100% électrique, un dispositif inédit par son ampleur et les technologies employées

Vedettes de Paris, opérateur majeur de croisières touristiques situé au pied de la Tour Eiffel, et Barillec Marine, intégrateur français de systèmes de propulsion électrique et hybride pour le transport maritime et fluvial, s’engagent vers la décarbonation des bateaux de tourisme fluvial. Barillec Marine, va fournir le package complet pour la conversion en 100% électrique des bateaux Paris Trocadéro et Paris Iéna, deux des cinq unités constituant la flotte de la compagnie.

UNE PREMIÈRE MISE A L’EAU DÈS LA FIN 2022

Barillec Marine a souhaité accompagner Vedettes de Paris qui s’est engagé à l’automne 2021 dans une politique responsable et volontariste face aux enjeux du changement climatique avec la volonté de diminuer de plus de 50% son impact carbone d’ici 2024 grâce à l’électrification de sa flotte.

Le package du premier bateau sera livré à l’automne 2022 à l’armateur et sera composé des armoires électriques de conversion d’énergie, des batteries, des moteurs électriques ainsi que du contrôle- commande complet de l’ensemble.

UNE PROUESSE TECHNOLOGIQUE POUR TOUTE UNE FILIÈRE

Suite aux études techniques et réglementaires de transformation et d’intégration réalisées par le Bureau d’architecture navale Ship-ST, le dimensionnement des équipements électriques, tel que défini par Ship-ST et Barillec Marine, doit permettre de s’adapter au profil opérationnel du bateau, à sa stabilité, et à ses contraintes d’exploitation, qui comptent en moyenne 8 croisières d’une heure par jour, mais aussi au fort courant de la Seine lors des crues.

« Concrètement, la totalité de l’énergie nécessaire à la propulsion de chacun des bateaux sera fournie par deux parcs de batteries de 550 kWh chacun. L’autonomie d’exploitation sur une journée sera assurée par des superchargeurs installés sur les pontons permettant de réaliser des micro-recharges de 15 minutes lors des escales.

Pour ce projet, qui fait partie de l’un des plus importants parcs de batteries installés sur un bateau fluvial en France, et le premier avec une telle puissance installée pour un bateau de croisière- promenade, nous travaillons en partenariat avec E4V, fabricant français de batteries certifiées marine », précise Bruno Libert, chef d’entreprise de Barillec Marine.

« Pendant toute la phase d’appel d’offres, nous avons été séduits par les compétences mais surtout par la force de proposition de Barillec Marine pour la réalisation de ce projet qui s’est positionné en véritable partenaire technique », précise Vincent Delteil, Directeur de Site de Vedettes de Paris.

VEDETTES DE PARIS, UN ACTEUR ENGAGÉ

Forte de ses cinq unités naviguant à Paris depuis le pied de la Tour Eiffel, la compagnie Vedettes de Paris se veut responsable et engagée face aux enjeux du changement climatique et de la transition énergétique. Ainsi, le passage du thermique vers l’électrique va permettre de naviguer en zéro émission de gaz à effet de serre et respecter les engagements tenus par Vedettes de Paris en faveur de l’environnement, conformément aux accords de Paris.

« Cela constitue une étape majeure dans la concrétisation de notre engagement pour la planète. Ce projet est tout à la fois novateur, ambitieux mais aussi audacieux. Face à l’enjeu, nous n’avons pas hésité un seul instant à remettre en cause nos modes d’exploitation. Avec Barillec Marine mais aussi Communauté Portuaire de Paris, Voies Navigables de France et l’ADEME qui ont rendu ce projet possible, nous espérons ainsi embarquer tous les acteurs du secteur dans cette nécessaire transformation », souligne Marie Bozzoni, Directrice Générale des Vedettes de Paris.

©Crédit photos : Vedette de Paris – Droits réservés
Partager sur :

Signature d’un contrat pour la construction d’un tender de 5.6m

Categories:

JFA Yachts annonce la signature d’un tender pour superyacht, le LuXplorer 560.

JFA Yachts débute la construction, en collaboration avec SPARK Marine Projects, d’une coque open de 5,6m nommée LuXplorer 560, commandée en tant que tender pour un superyacht de 50m. Le tender est actuellement en construction dans le chantier français  qui bénéficie du savoir-faire de compagnons hautement qualifiés.

La concrétisation de ce nouveau projet de construction résulte d’une collaboration avec SPARK Marine Projects, un cabinet de design et d’architecture navale multidisciplinaire basé à Monaco. Le LuXplorer 560  alliera lignes épurées, élégance et minimalisme, principales caractéristiques de ce navire construit en infusion verre-époxy.

Plus spacieux qu’un tender de type RIB de cette taille, le LuXplorer 560 répond aux exigences de son armateur pour y embarquer avec aisance et sécurité, simplifier les opérations et la manœuvre de l’équipage ainsi que pour pratiquer des sports nautiques. Grâce à sa coque en V profond, le tender  offre un confort pour 8 invités et membres d’équipage lors de la navigation. Un moteur inboard de 170 CV lui confèrera une vitesse maximale de 30 nœuds.

En 2021, JFA Yachts a annoncé l’expansion de ses infrastructures, avec 1300m2 d’ateliers, dédiés à la construction en composite en réponse à une forte demande de la part des propriétaires de superyachts pour son expertise en construction neuve et en refit. Actuellement, le chantier naval peut produire des pièces, des ponts et des superstructures navales sur place et sous la supervision d’une équipe spécialisée. JFA Yachts fabrique actuellement des pièces en composite pour un moteur yacht explorer en construction dans ses locaux et dont la livraison est prévue pour 2024.

En accord avec sa progression sur des projets de construction de navires en composite, JFA Yachts a livré en 2021 un bateau électrique de haute performance, construit en infusion carbone avec résine époxy. La première unité d’une série de navires, construite pour Vita Yachts, qui affiche une qualité de haut niveau ayant reçu des éloges lors des salons et évènements dans le domaine maritime.

JFA Yachts continue son développement en tant qu’acteur clé sur le marché des tenders de superyachts en plus de son activité consacrée à la construction et réparation de yachts de plus de 20m. Ce positionnement requiert des critères de qualité et de savoir-faire de même niveau que ceux des  navires construits par JFA Yachts ces dernières années. 

A propos du LuXplorer 560

LHT : 5.6m – Bau : 2.07 m – Déplacement : 1500 kg – Tirant d’eau : 0.42m

Moteur : Yanmar 170 Cv – Vitesse max : 30 nds – Capacité : 9 invités + 1 membre d’équipage

Matériau : Verre époxy en infusion – Architecte : Spark Marine Projects

Plus d’informationswww.jfa-yachts.com

Partager sur :

MOONBEAM IV au chantier JFA Yachts

Categories:

Moonbeam IV, le voilier classique dessiné et construit par l’architecte écossais William Fife en 1914, a choisi le chantier JFA Yachts pour une restauration de plusieurs mois.

Bien connu des régates classiques méditerranéennes, Moonbeam IV a rejoint Mariquita à Brest depuis 2021.

C’est en collaboration avec le Chantier Naval Hubert Stagnol dont l’expertise en charpente navale est connue et reconnue, que JFA Yachts a entrepris ces travaux de rénovation et a mis son savoir-faire au service de ce voilier iconique.

Des travaux d’entretien mécaniques ont été réalisés, mais les principales interventions ont eu lieu sur la coque et le gréement en pin d’Oregon.

La carène entièrement construite en teck a été décapée et révisée.  Certaines pièces de bois ainsi que les passe-coques ont été changées. Elle a ensuite reçu une nouvelle laque Awlgripp « Vanilla White ».

Les claires-voies ont été restaurées par les ébénistes de JFA Yachts, tandis que les compagnons d’Hubert Stagnol ponçaient et revernissaient le pavois et le gréement. Il est à noter que le mât de tête a également été changé.

Ce refit de novembre à mai a permis de rendre à ce yacht classique toute sa magnificence !

Un ber adapté et réalisé par le chantier JFA Yachts ainsi que ses infrastructures ont contribué à rendre possible ce refit.

Remis à l’eau début mai, Moonbeam IV est retourné à Brest pour recevoir ses nouvelles voiles au célèbre numéro 8, faire des essais et s’entraîner puis a rejoint l’écosse  afin de participer à la Fife Regatta qui se déroulera du 10 au 17 juin 2022 à Fairlie.

Sensibles à l’initiative des nouveaux armateurs de Mariquita, Moonbeam IV et Moonbeam III (Moonbeam of Fife) qui ont choisi la France et la Bretagne pour port d’attache, JFA Yachts et Hubert Stagnol se tiennent prêts à prendre en charge de nouveaux travaux à l’automne 2022.

L’occasion pour les 2 chantiers labellisés Entreprises du Patrimoine Vivant (EPV) de partager à nouveau leurs savoir-faire sur ces voiliers de légendes.

 

A propos de Moonbeam IV

LOA : 35m – Longueur coque : 29m – Longueur flottaison : 19.5m – Bau : 5.10m – Déplacement : 80T – Tirant d’eau : 3.9m – Surface de voilure : 507 m² / 900m² – Matériau de Coque : Teck et membrures acier – Constructeur : William fife & Sons – Année de construction : 1914

A propos de JFA Yachts et de ses infrastructures

Toutes les compétences sous un même toit

Ponton de 60m de long – 5 m Hauteur d’eau – Travellift de 400T– Syncrolift de 2000T – Cale sèche de  105m –  6 Halls de construction et de rénovation de 20 à 50m

Partager sur :

PIRIOU LIVRE DEUX NOUVEAUX REMORQUEURS AU GROUPE BOLUDA FRANCE

Categories:

PIRIOU vient de livrer à BOLUDA FRANCE deux nouvelles unités destinées à être affectées au TIMOR oriental. Construits par PIRIOU VIETNAM, le ‘VB FADO’ et le ‘VB LIKURAI’ viennent de quitter le site de Nha Be et font route vers leur lieu d’exploitation.

Ces deux remorqueurs d’une longueur de 30,30 mètres et de 45 tonnes de bollard pull pour l’un et de 60 tonnes pour l’autre sont construits sur un design standard PIRIOU et adaptés pour répondre aux demandes spécifiques de BOLUDA FRANCE. Ils sont particulièrement manoeuvrants et répondent aux dernières exigences en matière de sécurité et de performance, apportant à nos clients les solutions adaptées à leurs impératifs opérationnels.

PIRIOU a déjà livré une première série de huit remorqueurs de 70 tonnes de traction pour le compte de BOLUDA FRANCE entre 2007 et 2009, puis une nouvelle série de six remorqueurs construits cette fois par sa filiale vietnamienne et livrés entre 2015 et 2017 et enfin une troisième série de six unités de 75 tonnes de traction entre 2019 et 2020.

Vincent Faujour, Président du Groupe PIRIOU déclare : « Nous sommes toujours satisfaits de cette nouvelle marque de confiance de BOLUDA FRANCE avec ce contrat de deux nouveaux OST30, design PIRIOU. La particularité de cette livraison réside dans le fait que c’est la première fois que nous livrons des unités à BOLUDA FRANCE pour un lieu d’exploitation autre que la métropole ou les Dom-Tom ».

Denis Monserand, Directeur Général de BOLUDA FRANCE, ajoute : « Effectivement, ces deux nouveaux remorqueurs sont destinés à notre première implantation sur le continent asiatique, au Timor oriental, fruit d’un partenariat avec le groupe BOLLORE. BOLUDA FRANCE participe au travers de ce projet à long terme à l’expansion du Groupe BOLUDA dans le monde. Nous remercions PIRIOU de nous accompagner dans cette nouvelle aventure ».

Des remorqueurs ASD polyvalents portuaires et côtiers

Ces unités sont déclinées du modèle « OST 30 » (Omni Stern Tug) de la gamme de remorqueurs conçue par PIRIOU.

L’OST 30 est un remorqueur polyvalent développé pour effectuer des opérations de remorquage et assistance portuaires de type « push pull » ainsi que des opérations de remorquage hauturier. Avec une longueur de coque de 30,30m, il peut aussi assurer l’assistance des navires en approche dans les chenaux d’accès. Il est équipé de deux propulseurs “azimutaux” placés sur l’arrière (Azimuth Stern Drive). Ces propulseurs sont entraînés par deux moteurs diesels marins rapides réfrigérés à l’eau douce via des réfrigérants de type “box cooler”. En passerelle, l’ergonomie du poste unique de commande permet au capitaine d’assurer seul l’ensemble des opérations de conduite et de manoeuvre grâce à une très bonne visibilité sur la zone de travail et son environnement tant à l’horizontal qu’en vertical.

Afin de répondre aux conditions d’exploitations spécifiques de BOLUDA, ces remorqueurs sont dotés de nombreux équipements tels que :

  • un treuil avant double
  • un propulseur d’étrave
  • un croc de remorque

Le modèle 60 T est doté en outre :

  • d’un équipement FiFi 1 afin d’assurer la lutte anti- incendie
  • d’un treuil de remorquage arrière
  • d’un pavois ouvert avec rouleau.

Ils sont prévus pour un inter carénage de 5 ans avec antifouling spécial et système de protection des prises d’eau par ultra-sons. Leurs emménagements sont conformes aux dernières normes MLC 2006 et un soin particulier a été apporté au niveau de l’isolation phonique.

Une gamme complète adaptée aux besoins des opérateurs portuaires

Fort de son expérience de 25 ans dans la construction de remorqueurs, PIRIOU a conçu une gamme complète et standardisée de remorqueurs compacts et polyvalents, de 24 à 32 mètres, développant une traction de 30 à 95 tonnes.

  • un remorqueur d’assistance portuaire : OST 24W
  • des remorqueurs portuaires et de services côtiers polyvalents : OST 24, OST 28, OST 30, OST 32
  • un remorqueur d’escorte et de services aux terminaux : OST 32 E
Partager sur :

Mise à flot du premier des trois patrouilleurs hauturiers commandés par le Sénégal

Categories:

La mise à l’eau du ‘WALO’, le premier patrouilleur océanique destiné à la Marine nationale sénégalaise, a été effectuée ce jour à Concarneau (29), en présence de l’Amiral Oumar WADE, Chef d’Etat-major de la Marine du Sénégal. Cette nouvelle étape symbolise la poursuite du programme qui porte sur la fourniture de trois patrouilleurs océaniques.

En parallèle, la seconde unité est en cours d’armement et le flotteur du troisième est en fin d’assemblage.

Pour rappel, ce contrat avait été signé en novembre 2019 par Le Ministère des Forces Armées du Sénégal et le groupe PIRIOU.

Réalisé avec le soutien et l’expertise de sa filiale KERSHIP, le programme de construction de ces trois patrouilleurs, va s’échelonner sur une durée de 44 mois, jusqu’à l’été 2024. Il prévoit également une période de soutien de plusieurs années au Sénégal.

Vincent Faujour, Président du Groupe PIRIOU déclare : « Je suis heureux d’avoir assisté à cette étape symbolique qui s’inscrit parfaitement dans le planning initialement prévu dans de programme et démontre l’engagement du Groupe et de ses équipes ».

L’OPV 58 S : un patrouilleur hauturier de 62 m

L’OPV 58 S (Offshore Patrol Vessel) est un patrouilleur de 62 m d’une polyvalence remarquable. Robuste et endurant, il est dédié aux missions de surveillance, d’identification et d’intervention, répondant parfaitement à la variété des missions liées à l’Action de l’Etat en Mer. En complément de ses capacités de projection (embarcations commandos), il possède une capacité de dissuasion de premier rang grâce à ses systèmes d’armes de lutte anti-surface et de lutte anti-aérienne.

Parmi les innovations et capacités majeures du navire, sont à noter :

  • Une conception très polyvalente pour configurer le navire à différentes missions
  • Une vaste passerelle panoramique à 360°
  • Un système de mise à l’eau rapide / récupération par rampe AR de 2 embarcations
  • Une carène C-Sharp® : autonomie et tenue à la mer optimisées
  • Un système de veille et de combat de hautes performances

Ces OPV seront équipés de missiles anti-navire MARTE MK2/N dont la portée de plus de 30 kilomètres et la capacité tir-et-oubli permettront à la Marine sénégalaise d’assurer sa supériorité maritime. La protection immédiate des patrouilleurs sera assurée par le système SIMBAD-RC qui permet de déployer deux missiles MISTRAL, l’ensemble garantissant une excellente protection contre les missiles anti-navire, avions de combat, drones, hélicoptères et embarcations rapides telles que les FIACs. Tous ces missiles sont produits par MBDA.

Caractéristiques principales
Longueur HT 62,20 m
Largeur 9,50 m
Tirant d’eau (env.) 3,00 m
Vitesse 21 Nds
Autonomie 21 jours, 4 500 Nq à 12 Nds
Coque / superstructure : acier / aluminium
Capacité aménagements 48 personnes.
dont équipage 24
dont personnel mission 24
Intervention : 2 embarcations sur rampes AR
Capacité pour 2 conteneurs de 20’

Partager sur :

Long Island 86’ Power

Categories:

JFA Yachts poursuit le développement de sa gamme de catamarans « Long Island ». Deux 85’ à voile et un 78’ à moteurs ont déjà été construits au sein du chantier français.

Aujourd’hui, JFA Yachts présente le Long Island 86 Power et se démarque résolument sur le marché du catamaran à moteur ; les Long Island sont les seuls à disposer d’une coque en aluminium et d’un pont en composite. Affichant des dimensions et des proportions généreuses, ce magnifique catamaran offrira un volume et luminosité, confort en navigation, fiabilité et performance pour naviguer sur de longues distances et qualité de construction exceptionnelle propre au savoir-faire de JFA Yachts.

Le Long Island 86 Power pourra être proposé avec une propulsion conventionnelle et aussi en propulsion hybride afin de pouvoir se déplacer en silence entre 2 mouillages.

Dessiné par Marc Lombard Design Group pour l’architecture navale avec le concours du Bureau d’études de JFA Yachts et Nicolas Purnu du cabinet 3 Lignes, la version présentée se caractérise par un très vaste flybridge. Avec poste de navigation, bar abrité, grand salon aux nombreuses assises, ce pont supérieur permet de créer des espaces différents et personnels et de bénéficier d’une vue inégalable. Il est également possible d’opter pour une timonerie fermée, comme réalisé sur le Long Island 78 Power. Le toit sera équipé de panneaux solaires afin de pouvoir, au mouillage, fournir de l’électricité et réduire l’utilisation du groupe électrogène.

Sur le pont avant, et accessible depuis le salon intérieur, un jacuzzi complète le confort d’un espace intimiste particulièrement adapté aux moments de détente en escale estivale ou tropicale. Le Long Island 86 Power dispose d’un vaste espace de vie extérieur/intérieur sur le pont principal, grâce à une largeur de pont exceptionnelle de plus de 11 mètres. L’espace dinatoire extérieur abrité et ombragé, le salon et les confortables bains de soleil offriront aux convives de partager des moments inoubliables en plein air.

La plateforme arrière où loge l’indispensable tender en navigation, permet aisément de créer en espace détente ou une plage, véritable mise à l’eau des multiples divertissements nautiques.

Fidèle à sa collaboration avec JFA Yachts, Darnet Design signera encore une fois un aménagement intérieur à l’ambiance personnalisée à son futur propriétaire.

Le Long Island 86 Power est conçu pour huit invités avec quatre belles cabines lumineuses dont une cabine propriétaire. Il pourra accueillir jusqu’à quatre membres d’équipage.

Marc Lombard définit ainsi cette gamme de catamarans de luxe hauturiers : « Les catamarans Long Island sont simples, efficaces, marins … et raffinés ». Gageons que le Long Island 86 Power confirmera encore une fois ces quelques mots !

Longueur HT = 26.25 m – Bau 11.35 m – Déplacement 56 T lège – T.E. 1.6 m – Moteur : 2x 600 Cv

Partager sur :

GUYOT environnement prend le large : Un Vendée Globe avec Benjamin Dutreux pour 2024 !

Categories:

Investie depuis de nombreuses années dans le monde de la voile, l’entreprise GUYOT environnement spécialisée dans la collecte, le tri, la valorisation des ressources et demain la production d’énergie, s’engage sur le circuit IMOCA Globe Series, avec le skipper, Benjamin Dutreux.

Nouvel arrivé parmi les partenaires au sein de cette classe, GUYOT environnement souhaite aller encore plus loin, en apportant son soutien à l’association Water Family, dont Benjamin Dutreux est l’ambassadeur depuis cinq ans. Ensemble, ils vont mettre le cap sur le Vendée Globe 2024 ! Un Vendée Globe 2024 pour Benjamin Dutreux, sous les couleurs de GUYOT environnement – Water Family.

Depuis près de 40 ans, GUYOT environnement est devenu un partenaire incontournable sur son territoire pour apporter des solutions aux grands enjeux environnementaux. L’entreprise met toute son énergie au service d’une économie circulaire et produira demain l’énergie qui la rendra autonome. Cette énergie, et cette envie d’avancer se retrouvent aussi dans ses engagements dans le nautisme. Ces dernières années, ses équipes ont en effet apporté leur soutien à plusieurs déclinaisons de l’excellence maritime :  la voile olympique par le biais du Pôle France de Brest et du duo olympique Camille Lecointre et Aloïse Retornaz, la course au large avec Vincent Biarnes puis Pierre Leboucher sur le circuit Figaro Bénéteau et aussi avec Olivier Le Fichous sur la Mini-Transat. Tout récemment, GUYOT environnement est devenu partenaire officiel d’Energy Observer et de son capitaine-fondateur Victorien Erussard, autour de leurs projets de Recherche et Développement pour l’économie circulaire et la décarbonation des transports.

Un projet d’entreprise, une aventure fédératrice

Aujourd’hui, GUYOT environnement confirme son ambition et sa détermination, à jouer aux avant-postes et ouvre ce nouveau chapitre en IMOCA avec Benjamin Dutreux. Objectif : le Vendée Globe 2024. Ce partenariat constitue un vrai projet d’entreprise pour Erwan GUYOT, Président de GUYOT environnement :

« Accompagner Benjamin Dutreux sur les plus grandes courses au large et associer l’ensemble des collaborateurs du Groupe à un projet commun est fédérateur et vertueux. Nous avons suivi son dernier Vendée Globe avec son bateau d’ancienne génération, alors quand il nous a parlé de son projet d’achat de l’ancien bateau Hugo Boss (deuxième du Vendée Globe en 2016), j’ai vu une belle opportunité de construire un projet compétitif, autour de valeurs qui nous ressemblent. Entrepreneur, qui n’hésite pas à prendre des risques, Benjamin reste aussi très humain, avec la tête sur les épaules. Il a su s’entourer d’une équipe performante, très soudée. A travers la Water Family, Benjamin revendique des valeurs environnementales qui nous parlent naturellement. Il a vite coché toutes les cases ! Nous sommes très heureux d’embarquer aux côtés de Benjamin, de son équipe et de nous inscrire dans la durée dans cette aventure commune. »

Benjamin Dutreux, la révélation du dernier Vendée Globe

Révélation de la dernière édition du Vendée Globe, Benjamin Dutreux a démontré son talent et son expertise à bord d’un IMOCA ancienne génération. Le jeune skipper vendéen a terminé dans le Top 10 et remporté dans la foulée The Ocean Race Europe avec Offshore Team Germany.

« À la suite du Vendée Globe, nous avons eu très rapidement l’envie de repartir pour une nouvelle campagne avec des objectifs différents ! Pour répondre à ces attentes, nous avons fait le choix d’investir dans un bateau qui nous permettra d’élever notre niveau sportif. Nous nous sommes, par la suite, rencontrés avec GUYOT environnement, et avons trouvé rapidement des synergies. Nous avons construit ensemble un fonctionnement efficace et raisonné pour aller chercher de la performance, le tout dans un esprit familial. En plus de cela, leur souhait de s’engager pour un environnement durable va nous permettre de continuer à soutenir les actions que l’on a commencé à mettre en place il y a plus de 5 ans avec la Water Family. L’IMOCA GUYOT Environnement – Water Family, c’est donc le début d’une belle aventure commune, riche de sens, autour de la performance sportive et de l’éducation à la consommation responsable et la protection de l’eau. » explique Benjamin Dutreux.

GUYOT environnement embarque la Water Family

Dès 2016, Benjamin devient ambassadeur de la Water Family – Du Flocon à la Vague et embarque l’association sur ces projets sportifs. Sa mission ? Transmettre des valeurs éducatives environnementales grâce à des actions positives, concrètes et inspirantes à travers son projet sportif. Plus de 8 000 enfants ont été sensibilisés depuis !

« Notre mission au quotidien est d’éduquer les enfants à la préservation de l’eau, de notre santé et de l’ensemble du vivant. Avec Benjamin, notre collaboration porte tout son sens, il est en plus très pédagogue et aime transmettre son savoir aux enfants. Être associés à ce beau projet IMOCA, est une formidable opportunité pour sensibiliser un plus grand nombre ! En plus de son soutien direct à l’association, GUYOT environnement nous offre une belle visibilité sur un support très médiatisé. C’est une chance pour nos actions et nos messages d’être mis en lumière. », conclut La Water Family – Du Flocon à la Vague.

Ce projet voile, porteur de sens, de valeurs humaines et environnementales très fortes, est incarné par trois équipes ayant toutes un même objectif : performer sur l’eau en commençant par la Route du Rhum-Destination Guadeloupe en 2022, puis La Transat Jacques Vabre en 2023 et le Vendée Globe en 2024 !

Programme 2022 de l’IMOCA GUYOT environnement – Water Family

À travers ce partenariat, Benjamin DUTREUX, doté aujourd’hui d’un foiler génération 2016 bénéficiant des dernières évolutions techniques (IMOCA 11th Hour Racing, ancien Hugo Boss 2016), a plusieurs objectifs : être présent sur toutes les courses du circuit IMOCA Globe Series, de jouer aux avant-postes, et de porter haut les couleurs du Team GUYOT environnement – Water Family.

  • 2022 : Baptême de l’IMOCA à Brest – 05 mai 2022
  • 2022 : Guyader Bermudes 1000 – 08 mai 2022
  • 2022 : Vendée Arctique – 12 juin 2022
  • 2022 : Le défi Azimut – Lorient Agglomération – 13 septembre 2022
  • 2022 : La Route du Rhum – Destination Guadeloupe – le 6 novembre 2022
Partager sur :

BRETAGNE PÔLE NAVAL (BPN) LANCE LA MARQUE « BREIZH CONTENT® »

Categories:
Le cluster industriel BPN porte déjà trois produits phares représentatifs des compétences de l’industrie bretonne des filières Naval, EMR et O&G Energies, la gamme des Shelti Breizh, le Salon de l’emploi et de la formation aux métiers de la mer PRO&MER, et les journées Business Booster.

Aujourd’hui, BPN confirme sa volonté de positionner et défendre les intérêts des industriels bretons acteurs de la filière EMR, en proposant un accompagnement aux candidats de l’appel d’offres « AO5 – Parc éolien flottant en Bretagne Sud » en créant la marque « BREIZH CONTENT et son label ».

L’énergie s’inscrit aujourd’hui dans une actualité pressante entre une recherche d’indépendance nationale devenue cruciale et une transition énergétique plus que jamais impérative.

Forte d’une façade maritime exceptionnelle de 3500km, la France comprend, certes tardivement au regard d’autres nations européennes, que l’éolien offshore présente un gisement majeur d’énergie marine renouvelable (EMR) permettant de répondre significativement aux enjeux actuels.

La Bretagne contribuera à ce déploiement de l’éolien en mer posé avec un premier parc à St Brieuc de 0,5GW, dont l’implantation sera achevée en 2023. A l’image des projets d’ampleur en cours en Grande Bretagne ou dans les pays nordiques (env. 20GW), l’éolien offshore se déploie désormais principalement avec des technologies d’éoliennes flottantes, permettant de s’affranchir de la profondeur d’eau et de s’implanter plus au large afin de limiter l’impact visuel.

Accompagnement des candidats :

Dix candidats ont été retenus par l’Etat pour répondre à l’appel d’offre « AO5 » pour 0,25GW d’éoliennes flottantes (à l’Ouest de Belle Ile). Le lauréat sera désigné début 2023 pour une mise en service de ce premier champ à la fin de la décennie. Un AO complémentaire (AO9) de 0,5GW sur le même site sera attribué en 2024. A terme, ces deux AO représenteront de l’ordre d’une cinquantaine d’éoliennes sur ce site.

Dans le contexte international, le gouvernement a compris l’urgence de développer l’éolien en mer, une planification de 40GW d’éolien en mer réparti sur 50 sites est au cœur de tous les débats. La Bretagne présente de nombreux atouts, tels que son tissu industriel agile et à forte valeur ajoutée, ses infrastructures portuaires adaptées et dimensionnées pour répondre à ces marchés très conséquents dans les eaux territoriales et à l’international sur l’arc Atlantique.

BPN porte la dynamique d’une industrie bretonne compétitive des filières du maritime. Le cluster s’investit de longue date aux cotés des entreprises pour « booster » sur le territoire breton ces nouveaux marchés.

En soutien à la Région Bretagne et à sa structure BRETAGNE OCEAN POWER (BOP qui coordonne l’action de tous les chefs de file bretons sur le sujet des énergies marines pour initier l’émergence d’une vraie filière industrielle en Bretagne), BPN propose désormais un accompagnement aux 10 candidats.

Concrètement, cette démarche d’accompagnement doit leur permettre de maximiser le recours aux PME et ETI locales, de concourir à l’accroissement de compétences et d’expertises de ces dernières par la mise en place de programmes de formation et par l’accès à des certifications métiers.

Un label validera la démarche :

Afin de ne pas se cantonner à collecter des engagements déclaratifs qui pourraient se révéler « sans suite » de la part des donneurs d’ordre sur la mobilisation future du tissu industriel local, un label délivré par BPN validera l’ensemble des engagements à l’issue de la démarche.

Le label « Breizh Content® » (pour « contenu breton »), qui est une marque déposée ce mois-ci par BPN, vise à sanctionner les bonnes pratiques des candidats en matière de retombées industrielles pour le territoire. Ce label pourra être affiché par les candidats accompagnés et qui répondront aux critères de délivrance. Il sera soumis à reconduction régulière tout au long de la réalisation du projet au vu du recours effectif aux entreprises locales lors de la construction de ces parcs d’éoliennes.

La démarche est d’ores et déjà engagée par BPN, auprès des premiers candidats qui ont contracté cet accompagnement ; jusqu’à la soumission de leur offre à l’AO5, prévue en octobre prochain. Nous suivrons lesquels se verront attribués ce précieux « Breizh Content® », synonyme d’acceptation sociale et d’une prise en compte réelle des capacités et savoir-faire de l’industrie bretonne. Demain, toutes les filières des « énergies bleues bretonnes » pourront rejoindre la marque « Breizh Content® ».

Bien qu’un seul candidat soit in fine lauréat, BPN souhaite à chacun d’eux un réel succès dans ce premier pas ouvrant vers l’émergence d’une filière industrielle pérenne dans les EMR, enjeu capital pour la Bretagne, ses emplois, ses ports et son indépendance énergétique.

UNE BRETAGNE CONTENTE AVEC « BREIZH CONTENT® » !

Partager sur :

Barillec Marine Services finalise son partenariat avec Danfoss Drives

Categories:

Barillec Marine Services, partenaire des armateurs pour l’exploitation des navires en électricité, automatisme et électronique, signe un contrat de partenariat avec Danfoss, fabricant de variateurs et convertisseurs de puissance danois. Afin de renforcer son offre, l’électricien marine via son entité services devient partenaire de service de Danfoss Drives France.

Pour mémoire, Danfoss Drive a racheté le fabricant finlandais de variateur de fréquence Vacon en 2014, fournisseur historique de Barillec Marine.

Des produits fiables et des services performants

Dans sa démarche d’amélioration continue, Barillec Marine s’attache à proposer les technologies les plus avancées pour optimiser l’efficacité énergétique des navires. Lors de projets de maintenance et refonte d’installations, le choix de ses partenaires techniques et le développement de ses services lui permettent de répondre aux enjeux économiques et environnementaux des industries de la mer.

En tant que Partenaire de Service Danfoss Drives, Barillec Marine Services interviendra pour le diagnostic à distance et à bord, la maintenance préventive et curative ainsi que la fourniture de pièces de rechanges. Lors de refonte d’installations, elle réalise les études, le montage, la mise en service des installations et la formation des utilisateurs. Son expertise, ses moyens techniques et la réactivité de ses équipes lui permettent d’apporter les services indispensables au bon fonctionnement des navires et à l’accompagnement des équipages.

La complémentarité des deux entreprises garantit ainsi un service optimal au bénéfice des armateurs, alliant désormais support technique et accès en temps réel aux experts Danfoss et à un stock européen de pièces détachées.

Une culture commune de l’innovation

Barillec Marine et Danfoss Drives partagent les mêmes cultures de professionnalisme et de technicité. L’activité de Barillec Marine développe des applications créatives, innovantes et à la pointe de la technologie en matière de propulsion, de production et de conversion d’énergie.

Le développement des compétences participe à ces expertises et fait partie intégrante des valeurs partagées avec Danfoss Drives. L’expérience des technologies et produits de la marque est complétée par la formation régulière des équipes pour approfondir les connaissances sur ces systèmes.

Voir le site de Barillec Marine 

Partager sur :

L’IPC se mobilise pendant la Semaine de l’emploi maritime

Categories:

Dans le cadre de la Semaine de l’emploi maritime, organisée par Pôle Emploi, l’Interprofession du Port du Concarneau (IPC) se mobilise pour la promotion des métiers et formations des industriels de la mer et pour l’emploi local. A la recherche de nouvelles opportunités, jeunes diplômés, étudiants, demandeurs d’emplois ou personnes en reconversion, sont invités du 22 au 24 mars à découvrir les métiers de l’industrie navale et à rencontrer les professionnels du secteur !

Des opportunités pour l’emploi local

Les métiers des industries de la mer peinent à recruter. Le déficit de compétences, d’après une étude réalisée par le CINav (Campus des Industries Navales) est estimé à 1000 emplois en Bretagne d’ici 2023. Rien qu’à Concarneau, les industriels regroupés au sein de l’IPC vont recruter plus de 300 personnes dans les trois années à venir, du chaudronnier à l’architecte naval.

Électricien, tuyauteur, soudeur, chaudronnier, technicien de bureau d’études, chef d’équipe, chargé d’affaires… de nombreux métiers passionnants, rémunérateurs, qualifiés et évolutifs sont à pourvoir et se conjuguent tous au masculin et au féminin, pour les jeunes et les professionnels expérimentés ou en reconversion….

Du 22 au 24 mars, 3 jours pour découvrir les industriels de la mer

Cap sur le Navire des Métiers et les centres de formations

Le Navire des Métiers Road Show du Campus des Industries Navales fait escale au Port de Concarneau, construction et réparation navales. Cet espace de découverte et d’orientation permettra au grand public de s’immerger dans le monde des industries de la mer à travers des vidéos, des bornes d’informations, des expériences en réalité virtuelle. Mécanicien, chaudronnier, préparateur méca tuyauteur, architecte naval … des professionnels viendront aussi échanger sur leur métier et leur parcours.

A proximité, les centres de formations – Pôle Formation UIMM Bretagne ; CEFCM (Centre Européen de Formation Continue Maritime) ; Lycée Professionnel Maritime du Guilvinec ; Lycée Pierre Guéguin de Concarneau ; Institut Nautique de Bretagne et Licence pro mention métiers de la mer – Université Bretagne-Sud – présenteront les diplômes et les cursus possibles pour intégrer et évoluer dans le secteur maritime.

>> Du 22 au 24 mars, de 9H à 17H en accès libre pour tous. Quai pétrolier (à côté de Mer Concept)

200 scolaires, prescripteurs et demandeurs d’emploi attendus

Les entreprises du port accueilleront plusieurs groupes d’élèves des collèges et des lycées du Finistère ainsi que des prescripteurs et demandeurs d’emploi. L’occasion de découvrir l’environnement de travail et d’échanger avec des professionnels sur les métiers de la construction et de la réparation navales.

>> Les 22 et 24 mars, ces visites réservées aux scolaires et demandeurs d’emplois ont été organisées par l’IPC et Pôle Emploi Concarneau.

Une journée et des parcours découverte du port et des entreprises pour le public

Les industriels du port de Concarneau ouvrent leurs portes au public et proposent plusieurs circuits pour découvrir les entreprises, ateliers, bureaux d’études, infrastructures du port. Chaque parcours de visite, d’une durée de 2 heures permettra de découvrir 3 entreprises du port : Barillec Marine, Barillec Marine Services, Chantiers Piriou, Piriou Naval Services, Méca Diesel, Semim, SIECMI, CN Diffusion, Kaïros/Explore, le Navire des Métiers et Carenco (visite des installations portuaires).

>> Le mercredi 23 mars de 09H30 à 11H30 puis de 14H à 16H – accessible à tous à partir de 16 ans (ou dès 14 ans avec un adulte accompagnant) – sur inscription gratuite en ligne (limitées à 10 personnes par parcours / 5 participants minimum) – port du masque obligatoire

Job dating : l’industrie navale recrute

Point d’orgue de l’évènement, l’IPC organise une journée dédiée au recrutement qui réunira une dizaine d’entreprises et agence d’intérim du port. CDI, CDD, alternances, stages, intérim … de nombreux postes sont à pourvoir immédiatement à Concarneau et ailleurs, dans tous les corps de métier de la construction et la réparation navale mais pas seulement !

+ de 100 offres d’emploi à pourvoir au sein des entreprises du Port de Concarneau : APEC ; Barillec Marine ; Barillec Marine Services ; Chantiers Piriou ; Piriou Naval Services ; CDK Technologies ; Celtic Emploi Concarneau ; IPC ; Méca Diesel ; Protection Incendie Cornouaille • Pôle Emploi Concarneau ; SEMIM

>> Le jeudi 24 mars de 09H à 17H – salle de réception de PIRIOU (Entrée signalée au rez-de chaussée) – Sur inscription gratuite en ligne – port du masque obligatoire

Infos et réservation obligatoire sur : https://ipc-concarneau.com/industrie-navale-recrute/

Un événement organisé en partenariat avec Pôle Emploi Concarneau.

Partager sur :